02 novembre 2005

Ferme les yeux

A la petite fille qui se cache au fond de moi

Sa paume vers le ciel
Son espoir vers l'infini
Rêve, rêve, mon enfant
Que tes nuits soit claires
Que tes nuits soit belles
Rêve, rêve, mon enfant
Son souffle s'accélère
Sa peur née, l'obscure arrive
Rêve, rêve, mon enfant
Que tes nuits soit tragiques
Que tes nuits soit troublantes
Rêve, rêve, mon enfant
Sa peau frémie Son cœur se cristallise
Rêve, rêve mon enfant
Que tes nuits devienne géhennes
Que tes nuits devienne prison
Rêve, rêve, mon enfant

Sa paume vers la terre
Son espoir dans le néant
Regarde, elle meurt
Regarde, elle souffre
Pleure, les mains sont sales Pleure,
le sang ne disparaît pas
Hurle, elle ne partira pas
Hurle, elle n'oubliera pas
Aime, tu en es le créateur
Aime, tu en es le destructeur
Joui, sa lumière se fane
Joui, son essence s'efface
Grève, je te tuerai
Grève, je ferai de toi se qu'elle est

v5

Posté par cassandra2010 à 10:42 - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur Ferme les yeux

Nouveau commentaire